laneouvielle1laneouvielle2laneouvielle3

Espace naturel montagnard unique (2300 hectares) située en vallée d'Aure, et riche de flore et de faune, la réserve naturelle du Néouvielle est une des premières de France, créee en 1936.

Elle est constituée majoritairement de forêts de pins d’une grande richesse, et de 70 lacs (d'origine glaciaire du massif du Néouvielle), étangs et laquettes pour ne citer que quelques-uns :  lac d'Aumar, d'Aubert, lac de Cap-de-long, lac d'Orédon.

Aujourd’hui encore, les bovins et ovins continuent d’entretenir les estives et permettent de maintenir l’alternance entre pinèdes, landes, et pelouses. Ainsi le pastoralisme, tradition multiséculaire, devient un facteur de diversité écologique.

Protégée par une barrière de hauts sommets granitiques, orientée au sud, la réserve bénéficie d'un micro-climat d'altitude, presque méditéranéen et d'un air d'une exceptionnelle pureté. Il en résulte une grande diversité des richesses naturelles à l'intérêt scientifique reconnu et un relèvement notable des limites de la vie.

La nature dépasse les normes : Les pins à crochets atteint 2600 m, altitude record en Europe, et le crapaud accoucheur, espèce de plaine, survît ici, tétârd pendant plus de 10 ans à 2400 m.

On recense plus de 570 espèces d’algues et près de 70 lacs dont les plus "touristiques" : Aumar, Aubert, Orédon ou Cap de Long… rythment le paysage de leurs eaux limpides.

 marmottes_pyreneesmontage_marmottes2

La marmotte des Alpes (Marmota marmota) est un mammifère fouisseur de l'ordre des rongeurs.  Elle vit entre 800 et 3 000 mètres d'altitude. Elle a été réintroduite avec succès dans les Pyrénées en 1948, alors qu'elle avait disparu.

Timides, prudentes, les marmottes se préviennent d'un danger imminent par des aboiements proches en sonorité du sifflement et qui sont audibles jusqu'à plusieurs kilomètres. Leurs prédateurs sont l'aigle royal suivi par le renard.

Les marmottes creusent de longues galeries très ramifiées dans lesquelles elles peuvent hiberner jusqu'à 6 mois. Les accouplements ont lieu en avril-mai et la gestation dure 5 semaines. Une portée comporte de 2 à 7 jeunes et l'allaitement dure un mois. Les familles se nourrissent d'herbe, de graines et de feuilles. Fin septembre, elles retrouvent leur terrier, qu'elles barricadent avec de l'herbe, de la terre et des pierres, pour vivre la période froide au ralenti. Alors leur rythme cardiaque peut être divisé par 7 ou 8, et leur long sommeil entrecoupé d'une douzaine de petites phases de réveil.